Contact
 
Formulaires / Contact
Formulaire d'adoption
Formulaire famille d'accueil

Formulaires
Dernière minute !

Les parrainages…

Nous vous sollicitons beaucoup pour nous aider à sauver des chiens de la rue.. Et vous répondez toujours massivement , ce qui est pour nous un grand bonheur de se sentir soutenus et épaulés dans notre tâche.

Pour rappel, nous fonctionnons un peu différemment des autres associations. Nous travaillons avec des refuges bien sur, qui eux aussi demandent quelquefois de l’aide (comme Consuelo).  Mais le plus souvent, nous répondons à des SOS de la part de bénévoles qui n’ont pas de refuges et qui ne peuvent donc pas sauver des chiens car ils n’ont nul endroit où les mettre… Beaucoup restent dans la rue pour cette raison.
Nous répondons à ces SOS de façon aléatoire, les choix sont souvent très difficiles, et nous devons aussi souvent malheureusement dire non, car nous ne pouvons pas tous les aider.

Accepter de prendre en charge un chien, ça veut dire lui trouver une place à la pension pour pouvoir le mettre en sécurité. Cela a un coût (60 eur par mois ou 90 eur par mois selon les pensions). Et bien sur les frais vétérinaires : analyses, stérilisation, vaccins, puce, passeport (env 200eur). Sans parler des soins possibles à venir si les chiens sont positifs à une maladie du sud, ou bien si leur état empire.

Et bien sur, le plus souvent, nous répondons aussi à des appels de détresse pour des chiens qui nécessitent des soins, souvent importants et pour lesquels nous lançons des appels ponctuels.

Mais nous sommes là pour eux, et grâce à votre soutien, nous pouvons donner un avenir à certains d’entre eux, ou au moins les accompagner sur un petit bout de chemin moins difficile.

Les parrainages, c’est pour nous la seule source d’aide financière pour arriver à concrétiser tout cela. Cela peut être 5 eur ou XX euros, tous les mois ou ponctuels… déductible des impots à 66% avec les reçus fiscaux que nous vous éditons. Vous pouvez nous aider en envoyant vos dons par chèque, par virement, ou par paypal. Vous trouverez toutes les infos dans la rubriques « Dons et Adhesion » sur le bandeau gauche du site.

C’est capital pour y arriver encore… c’est VITAL pour arriver à continuer à pouvoir répondre à des sos….

Merci d’être à nos côtés,

l’Equipe de Lévriers du Sud

Ne_fermez_plus_les_yeux(1)

Nouveauté boutique : casquettes !

Casquettes personnalisées GALGO ou PODENCO avec un dessin exclusif réalisé par un adoptant
Nous n’avons pas mis de logo de l’association afin qu’un maximum de personnes puissent être intéressées, sans distinction mais juste pour le plaisir.

Prix de vente 14 eur
frais de port 2 eur (me demander en cas d’achat groupé)

paypal : levriersdusud@gmail.com
chèque : à l’ordre de Levriers du sud , et à envoyer chez Christine trouyet, Noyer, 07440 Boffres
ou par virement au credit agricole
AGRIFRPP839
FR76 1390 6000 0785 0318 6946 972

merci préciser votre choix GALGO ou PODENCO sur la commande ainsi que la couleur
mail à adresser à : christrouyet@orange.fr

 

 

disponible en noir !

Disponible en noir !

Animation Chateauroux (36) les 21 et 22 avril

Animation à Bourges (18) 30 et 31 mars

Koda … retrouvé sain et sauf !!!

KODA a pu etre attrapé ce matin!! Une dame a reussi à se rapprocher et à le mettre dans sa voiture. Elle a contacté la fille de l’adoptante qui était allée sur place hier soir pour tenter de le récupérer et elle est allé le chercher avec Anne une personne sur place qui aidait aux recherches depuis le début de la semaine.

Un TRES GRAND merci à toutes les personnes qui se sont mobilisées (sur place, communicatrices, partages). Un très grand soulagement de le savoir en sécurité!


Lire la suite de l’article »

Animation à Nantes-Orvault les 17 et 18 mars

Animation à Bourges (18) les 2 et 3 Mars

Les podencos, ces adorables méconnus ! Ne les oubliez pas !

Souvent on parle de lévriers espagnols, et les gens pensent aux galgos.
Mais les podencos sont aussi des lévriers, et ils subissent autant de maltraitances en Espagne.
Ce sont des chiens plus primitifs, un peu indépendants, un mélange de chat et de chien… Ils sont bien souvent canailles, très intelligents, débordants d’énergie et pourtant incroyablement tendres ! Bref, ce sont d’adorables chiens de compagnie eux aussi, et ils méritent bien qu’on leur accorde un regard. Il  y a beaucoup de variétés de podencos : des petits, des moyens, des grands, à poil ras, à poil dur… On trouve toujours un podenco à son goût ! Alors surtout ne les oubliez pas , ils ont besoin de votre attention, et surtout, laissez vous charmer par leurs yeux de miel !

 

 

 

 

 

 

 

 

Encore une année difficile..

C’est la fin de le saison de chasse en Espagne, et déjà les appels à l’aide affluent..

Depuis le début Janvier, nous avons déjà pris en charge 10 chiens en souffrance… C’est énorme et nous ne pourrons hélas pas continuer à répondre aux SOS indéfiniment. Les chiens que nous prenons en charge sont mis en pensions sur Madrid.

Les pensions coûtent 60 euros par chien/par mois, en dehors des frais de préparation (vaccins, stérilisation, analyses, soins, opération…). Et nous avons à l’heure actuelle 30 chiens en charge. Comme tous les ans, nous entrons dans une période difficile..
C’est malheureusement la seule solution pour les sauver, pour les mettre en sécurité car les refuges sont saturés ou trop mal sécurisés.

Nous recherchons des familles d’adoption ou d’accueil car la pension ne doit rester qu’un passage provisoire.. Qui souvent dure plusieurs mois pour certains, voire même plusieurs années… (Amelio, Grany, Saxo…). C’est vraiment triste car notre but final n’est pas que ces pauvres chiens patientent dans une cage même si les conditions de vie à la pension sont agréables, et que les bénévoles font tout leur possible pour leur rendre la vie belle.. Cela reste un lieu où ils ne peuvent pas vraiment se poser, ni commencer à vivre.

Même si vous ne pouvez pas adopter ou accueillir un de nos protégés , vous pouvez parrainer un chien, quelque soit la somme,
2 eur par jour pour une vie sauvée, c’est si dérisoire et pourtant c’est tout.

paypal : levriersdusud@gmail.com
virement : IBAN : FR76 1390 6000 0785 0318 6946 972    BIC :   AGRIFRPP839
chèque à l’ordre de Levriers du Sud, à envoyer chez Christine Trouyet (trésorière), Noyer, 07440 Boffres

Alors si vous pouvez nous aider, les aider, nous vous attendons.. nous vous espérons..
pour eux, pour leur bonheur, pour leur avenir, pour leur vie.
                  Merci

 

1er Février ou la fin de la chasse.. le début du cauchemar

Le 1er février était en Espagne « Le jour Mondial pour les Galgos ». Pour manifester contre les maltraitances, la cruauté, les abandons…

En France, et en Europe, de nombreuses marches sont aussi organisées ce week end.

Chaque année en Espagne, des milliers de galgos naissent et sont élevés pour la chasse. Tout au long de leur vie, ils endurent la peur et la cruauté humaine. Puis lorsqu’ils ne sont plus jugés utiles, ils sont sauvagement massacrés… pendus aux arbres, jetés vivants dans les puits, torturés à mort ou abandonnés

Les galgos sont principalement utilisés pour la chasse et la course aux lièvres. Durant la saison de chasse annuelle (octobre jusqu’à janvier), beaucoup survivent dans des hangars crasseux, sans lumière et entassés les uns sur les autres. Lorsqu’ils ne chassent pas, ils passent leurs journées confinés et totalement négligés. Les techniques d’entraînements sont barbares et les pauvres galgos doivent courir, attachés aux voitures, camions ou motos roulant à grande vitesse.

Lorsque la saison de chasse se termine, les galgueros (chasseurs qui possèdent les galgos) s’octroient alors le droit de faire subir aux galgos les choses les plus atroces, au-delà de toute imagination. Ils sont pendus, meurent de faim et de soif au fond d’un puits, roués de coups, brûlés, ou abandonnés à leur sort. On estime que plusieurs milliers de galgos sont tués chaque année.

Une des punitions favorites que les chasseurs infligent aux galgos dont ils ne veulent plus s’appelle  »la danse du piano ». Le pauvre chien est pendu, attaché très court par le cou à la branche d’un arbre, de telle manière que ses pattes arrière touchent à peine le sol. Il essaye alors de rester en équilibre sur ses pattes arrière en  »dansant » d’avant en arrière pour éviter la strangulation. La mort arrive très lentement et le galgo endure la terreur, le désespoir et une souffrance inimaginable. L’étouffement dure des heures, parfois des jours et des nuits entières. A la fin, lorsque le pauvre galgo n’arrive plus à rester sur les pattes arrière, exténué et piégé, il abandonne et meurt asphyxié d’une manière abominable.

S’ils ont de la chance et ne sont  »qu’abandonnés », les galgueros leur brisent une patte afin qu’ils ne puissent plus être utilisés à la chasse. Ceux qui survivent se retrouvent dans des endroits gérés par l’état où ils meurent inévitablement.

La reproduction excessive et incontrôlée des chiens, leur abandon massif à la fin de chaque saison de chasse nous submerge d’animaux en grand désarroi, malades et affamés.

Même si les galgos ont besoin de notre aide tout au long de l’année, l’instauration de la  »Journée Mondiale des Galgos » est une manière d’unifier notre combat et de parler d’une seule voix pour informer le monde du destin funeste de ces merveilleux chiens. La date du 1er février a été choisie car elle marque la fin de la saison de chasse et le début du cauchemar pour des milliers de galgos. Tout ce qu’ils ont enduré durant leur vie de misère n’est rien par rapport à l’horreur à venir

http://www.diadelgalgo.fr/


Webmaster : Tony Coupé // Graphiste : Séverine // Administrateur : Christine